Tombes (v.5)

Qu’à marcher dans le semis des tombes avant que tous n'arrivent et te glissant entre elles tel un voleur et derrière l'une d'elles celles du fond où personne ne va jamais te dissimulant aux regards mais ce n'était pas réellement la peine qui te verrait à travers de la pluie et des larmes et là les mains sur la pierre froide et rongée lentement comme granuleuse presque poreuse dessous tes paumes regardant le lent rituel le prêtre dans sa soutane toute droite les enfants de choeur à encens et le petit tenant la croix haute la croix et tout autour gens du village et puis d'autour et puis d'ailleurs et attendant que l'on enfouisse le cercueil et que les deux hommes de bleu vêtus terminent leur travail dans la fumée des cigarettes et puis le silence revenant et toi t'approchant lentement de la tombe de son ventre celui de la terre obèse et te disant voici ainsi un mort avant qu’il ne pourrisse ?

Licence Creative Commons

Soutenir Face Écran

Images

Créature

Connexion utilisateur