L'île et le continent

Onglets principaux

Suggérer qu'il y a d'une part, le continent papier et d'autre part, l'île numérique ;

Ressentir que cette dernière grandit à vue d'oeil et qu'elle deviendra rapidement elle aussi un continent, mais numérique ;

Préciser que cette croissance ne se fera pas au détriment du continent papier mais ailleurs, en un autre 'lieu' — l'océan est assez grand pour cela ;

Préciser aussi que rien ne s'oppose de plus à ce que l'on trouve sur le continent numérique certaines maisons (entendez, livres) du continent papier — merveille de l'ubiquité enfin possible ;

Dire pour finir que l'on se demande tous les jours comment l'on pourrait construire des ponts depuis le continent papier vers l'encore île numérique, ponts non pas destinés à transporter les livres de l'un vers cette autre (cette migration est déjà en route) mais bien plutôt qui permettraient de faire que les habitués du papier découvrent enfin sans crainte l'île (on a envie de leur dire de venir, de découvrir, ils ratent tant de choses — et la réciproque n'est pas vraie, les lecteurs numériques sont aussi des lecteurs papier).

Licence Creative Commons