Cantique de la paranoïa (fin)

Onglets principaux

Si vous repérez un bagage abandonné éloignez-vous sans piper mot en cas de doute gardez-les pour vous n'entrez jamais dans un confessionnal évitez les espaces dégagés lorsque les satellites vous suivent pensez discrètement déplacez-vous dans le lit des ruisseaux n'ouvrez pas la porte sachez que les images sont truquées votez pour vous consignez votre ADN sachez combien de caractères comptent vos livres et pensez à en faire l'inventaire régulièrement calfeutrez vos fenêtres luttez contre les ondes qui scrutent vos idées enregistrez la radio pour décortiquer les émissions envisagez votre famille comme une arme de destruction massive payez tout en liquide effacez vos empreintes ne prenez jamais les péages mangez par petites bouchées fabriquez vos médicaments vous-même n'allez dans les lieux publics qu'en dernière extrémité faites tous les liens possibles pour comprendre n'ayez aucun doute sur la capacité des autres à vous nuire n'approchez pas des zones blanches préférez toujours le couvert des arbres considérez chaque matin comme le commencement d'une nouvelle guerre et chaque nuit comme sa suite.

Soyez toujours votre premier suspect dénombrez sans repos vos neurones afin d'en maintenir la cohérence globale éloignez vos amis jouez la comédie pour que ceux qui vous manipulent baissent leur garde frappez sans retour possible ne croisez nul regard sachez passer pour un paranoïaque (vous n'en serez que moins considéré et donc plus libre) de chaque nasse voyez le maillon le plus faible attaquez-le ne montez pas dans les avions pesez-vous chaque matin pour vérifier que rien ne vous a été implanté durant la nuit mettez au point votre propre temps pour échapper à celui qu'on vous impose classez les choses sans ordre aucun des enfants craignez tout.

Licence Creative Commons