Be what you be (a. s.) / Chez Jeanne

Onglets principaux

Vase communicant : Chez Jeanne
En savoir plus sur les Vases communicants

saut. on l'avait aperçu là-haut. à gauche. ombre au sommet.
on ne l'aurait pas fait. lui. si.
il voulait rejoindre l'autre côté.
c'était interdit. soit.
mais ça menait où il se sentait devoir être." data-share-imageurl="">

Vase communicant : Chez Jeanne
En savoir plus sur les Vases communicants

saut. on l'avait aperçu là-haut. à gauche. ombre au sommet.
on ne l'aurait pas fait. lui. si.
il voulait rejoindre l'autre côté.
c'était interdit. soit.
mais ça menait où il se sentait devoir être.
alors ce con l'avait fait.
il avait pris son élan et avait sauté pour se retrouver face à son envie.
il trébucha.
rata de peu le tracteur de paille qui passait par là on ne sut jamais pourquoi (erreur de gps ?) et se trouva aiguillé vers st pierre ou un autre dont on peut taire le nom. pour les nécessités de l'écrit.
à l'étage sans nombre - éclairé pour les besoins de l'histoire - quelqu'un..
quelqu'un ignorait le saut du défunt. ignora son sort.
sa devise : "alea jacta est." sans qu'on sut pourquoi non plus.
"errare humanum est." pourriez-vous répliquer.
mouais.
quelqu'un a eu envie de sauter. quelqu'un est mort. quelqu'un l'ignorait. vous réviserez votre latin sans faire cent lignes.
dans ce fatras de rectilignes on se croyait encerclé par les rideaux qui se tirent pour ne bien voir que leurs écrans.
on s'mettait l'doigt dans l'oeil.
il avait sauté ce con.
et ce n'était pas bien comme ça.
on aurait dû l'envisager et le pousser à sauter plus tôt. on ne serait pas allé par quatre chemins. on aurait pu aussi lui dire de prendre une corde et d'apprendre à devenir funambule.
ok. bon. il nous aurait annoncé que ce n'était pas l'moment de l'enquiquiner avec l'apesanteur. qu'il n'avait pas l'temps et que c'était une simple question de timing.
il avait tout planifier l'con.
sauf le foin qu'ça f'rait à sa chute. après son dernier silence.
ça n'rata pas. on le lut dans tous les journaux. presses à scandales et choux gras. chacun y allait de sa larme ou du "ça m'étonne pas."
faut dire c'qu'y est. y'en a pas un qui savait mieux qu'l'autre et tous le connaissaient qu'ils disaient.
m'enfin..
c'que disent les journaux..
lui. aérien se sentait. des ailes croyaient avoir peut-être aussi. envie avait.
il sauta.
trébucha.
tomba.
n'était pas plus un chat.
il sauta trébucha tomba.
on l'enterra. dans la cacophonie que quelqu'un avait osé poser sur le chemin qui menait au cimetière.
quelqu'un n'avait rien vu rien entendu rien dit.
quelqu'un.
pourtant.
n'avait pas éteint la lumière.
quelqu'un avait même laissé la porte menant du toit entrouverte.
oui.. ça n'engageait en rien. on est d'accord. laissez donc l'histoire s'écrire. sans décryptage oui.
il ne voulait plus laisser passer les jours sans assimiler le temps qui passe à ne rien faire.
oui.. on avait lu ça aussi.. sa.. "chrono-bio-logie"..
sans sens ni faux-pas.
jusque-là.
on voyait où ça l'avait mené..
rien ne laissait présager qu'il ne sortirait pas indemne de sa 'tite vie paisible que certains lui auraient enviée.
s'ils avaient su..
"s'ils avaient su.." qu'ils osaient dire pour que ce soit écrit dans les journaux.
qu'auraient-ils fait !?
ils auraient levé leurs yeux. sur l'immeuble de gauche. n'y auraient vu que du feu. n'auraient pas voulu y croire. n'en ont pas cru leurs yeux. ont effacé effarés "ça" de leur mémoire
outragée de tant d'insolence. "comment peut-on oser faire une chose pareille ??! il n'aurait pas du."
il sauta. trébucha. tomba.
ne se relèvera pas.
ne.
se.
releva. pas. quoiqu'il en coûta à quelqu'un.
n'aura pas dit son dernier mot.
quoiqu'ils en disent..
quelqu'un
reçu une lettre. quelqu'un
ne dit rien. quelqu'un
lu. quelqu'un
pleura.
se tut.
quelqu'un éteignit la lumière. quelqu'un tira les rideaux.
on ne sut jamais ce qu'il advint. personne pour nous éclairer..
l'histoire..
n'a pas commencé là. 

Licence Creative Commons