Crash #9

Onglets principaux

" Je ne saurai jamais précisément où se situait la ferme de serveurs dans laquelle j'avais été mis à l'abri et à vrai dire, cela m'importait peu. De manière certaine, elle était enterrée quelque part sous les épaisses banquises qui avaient depuis longtemps avancé jusqu'à des latitudes invraisemblables puisqu'après un début de siècle où l'humanité s'était mollement alarmée d'un réchauffement climatique dont dans les faits, tout le monde se fichait comme d'une guigne, réchauffement qui s'était manifesté par une fonte inquiétante des pôles, le dérèglement induit par les activités humaines toujours plus frénétiques avait conduit, sans que personne encore ne comprenne pourquoi malgré les milliers de chercheurs attachés à la compréhension du phénomène, à une sorte d'hiver soudain qui n'en finissait plus et ne baissait la garde que brièvement, quelques semaines par an et encore, seulement dans les terres les plus proches de l'équateur. Pour le reste de la planète, le temps était au glacial. Évidemment, il n'y avait en conséquence plus vraiment de raisons de continuer à déployer vers les pôles les infrastructures de plus en plus gigantesques et nécessaires concentrant l'informatique mondiale mais les habitudes étant à présent prises, on persistait à truffer la glace de ces structures heureusement invisibles, enfouies qu'elles étaient dans le grand blanc où donc, puisque dedans, j'étais aussi. "

Licence Creative Commons