Murs #4

Onglets principaux

...qui n'apparaissaient n'émergeaient que lentement de l'obscurité à la faveur grâce à la lumière entrant maintenant par la porte n'acceptant de s'ouvrir que si l'on pensait à l'accompagner du pied elle (la porte) ayant fini légèrement défaussée par inscrire graver dans le dallage rouge gris du sol une sorte d'arc de cercle gris blanc que chaque ouverture approfondissait un peu plus l'odeur ensuite celle du salpêtre arrivant juste derrière tombant des murs... 

... sorte de poussière odorante comme du pollen le même ou presque qu'on regardait verser des pistils des fleurs mourantes sur les tombes autour de la chapelle ;

... sorte de poudre de perlimpinpin que les anges auraient laissé tomber derrière en fuyant au moment de l'ouverture de la porte ;

... mais d'anges il n'y avait pas ou bien collés dessinés sur les murs ou bien immobiles statufiés derrière la vierge tenant son fils à sa descente de croix elle on aurait pensé assise à genoux peut-être lui affalé en travers d'elle mort déjà tellement qu'on voyait bien qu'il n'y avait plus rien à faire les anges donc derrière armés montant la garde regardant entrer l'importun qui venait forçant la porte de lâcher dans le silence un son crissant strident celui du fer rayant le dallage qui n'en finissait pas de rebondir sur les murs emplissant l'espace haut et étroit d'un écho qu'on laissait s'éteindre avant de s'avancer...

Licence Creative Commons