Chaos

Onglets principaux

C'est un chaos qui n'a ni lieu ni nom qu'on porte de soi qui grossit à mesure qu'on avance vers son rien, c'est le bruit du passé que crachent des hauts parleurs de récupération reliés par des entrelacs de fils bricolés remplacés deux ou trois années ensuite par du matériel plus adéquat qu'on pensera longtemps de très haute fidélité avant de s'entendre dire que non on ne pouvait pas affirmer ça mais qu'importait alors sinon la soie des nappes de synthés qu'on tirait du bricolage des essais des châtaignes prises quand après on s'essayerait à jouer avec courants plus forts que ça que soi que ce qu'on savait du monde et de ses lois et qui ne suffisait pas à le comprendre, cela justifiant allègrement (non ?) de préférer à celle des autres la compagnie d'imaginaires dont nous abreuvaient les êtres étranges chevelus bigarrés qu'on croisait sur les pochettes cartonnées parcourues une à une dans le bout de rayon à elles réservées au supermarché où le mercredi traîné de force ou presque on rêvait d'être de même chevelu, bigarré, affublé de tissus aux couleurs psychédéliques, libre et célèbre et très étrange et sans doute explorant des contrées sans limites quand pour les nôtres elles s'arrêtaient à l'horizon du marché étalé benoîtement sur le parking dehors sous sa pluie incommensurable.

Licence Creative Commons