Tête

Onglets principaux

On marchait dans sa tête dans des jours à la consistance élastique, on savait que ce qu'on ne voulait pas devenir quand on ne savait pas ce qu'on voulait devenir, on passait ses soirées assis à son bureau à apprendre des choses inutiles tout en se demandant ce qu'étaient les choses utiles et puis la nuit venant plus tard on écrivait penché là des choses sans nom sans sens pensant que cela suffisait à devenir écrivain comme ensuite à peine plus vieux on fumerait d'un air pensif une pipe parce que pendant quelques mois de lycée il serait du plus grand chic de fumer la pipe dont on se lasserait vite voyant bien que cela ne suffisait pas à ce qu'on devienne qui l'on s'imaginait vouloir être, on fondait des groupes de rock ne dépassant pas le stade du nom, étape certes importante mais ne permettant pas d'en vivre, de faire la route, de chauffer les salles et puis avec le recul, avoir moins de quinze ans pour devenir rock star c'est un peu jeune, c'est ambitieux, c'est presque ridicule, on ne se pardonne pas grand-chose avec le temps qui passe, on marchait dans sa tête et ça n'a pas changé mais tout le reste si sauf peut-être les voix qu'on a en dedans et qui écrivent toute la journée des mots que personne ne peut lire mais cela n'importe plus, cela n'importe pas, on a compris que ce qui compte était d'écrire même sans laisser de traces.

Licence Creative Commons