Sardinia #26

Onglets principaux

(...) à le regarder passer à se dire qu’on était entré tombé dans un film sans vraiment nous en apercevoir qu’on s’était ensemble tous endormis sur les fauteuils rouges disons plutôt maintenant gris du cinéma d’à côté de Sardinia donc et que là ce qu’on voyait c’était le même rêve la même ville fantasmée le même métro tellement bruyant qu’il n’y avait plus que son ahanement métal sur tout le parking quartier terminant enfin s’éloignant en grinçant tournant entre deux buildings repeints de leur suie grasse charbon s’éloignant en traînant son bruit d’enfer dessus revenant le grommellement circulation toute la ville soufflant clims à fond freins klaxons bruits des pas des millions d’humains invisibles mais pas silencieux semelles mais pas de vent claquement des vies sur les trottoirs et nous maintenant avec à marcher au hasard à tourner quart de tour à droite à gauche à respirer l’haleine de la cité elle nous soufflant nous remuant jusqu’aux tréfonds des bronches pendant qu’on se glissait sous les jupes dentelles de ses immeubles haut plus que nous haut plus que tout ce qu’on imaginait à avoir le tournis jusqu’à la fin toute fin de toutes les vies...

Licence Creative Commons