Lieux #39

Onglets principaux

C'est très exactement un monde entier de rêve que celui où l'on vit, un monde où il n'y a pas de place pour la réalité ou alors si peu, par petites touches, dans ces instants rares où l'on croit voir derrière le rideau des histoires des ombres qui bougent, des mouvements, quelques sourires parfois. On vit dedans, on vit dans quelques mètres carrés qu'on déplace à l'occasion des déménagements nous entraînant ici ou là sur des terres dont on ne connaît toujours rien des années après s'y être installé, on dirait posé si l'on était précis, s'il était possible d'exprimer à quel point on pourrait tout autant être un meuble que d'autres emportent et où, cela nous importe peu tant que l'on peut rester terré dans cette chambre imaginaire dont on construit chaque détail, dont on partage certains recoins, mais rarement, et à si peu — de grands navires passent, on distingue leurs cheminées hautes derrière les arbres où revient le printemps mais l'océan est loin tellement que ce doit être inventions, l'arrière-plan serait une toile tendue sur un mur gris et blanc et la baie donc peut-être n'existerait même pas, on creuserait dans le silence de minuscules tunnels ne menant à rien, c'est un travail de titan, ça ne laisse pas de traces, un peu de poussière peut-être, on balaiera demain, si demain est demain.

Licence Creative Commons