Comment je n'ai pas tué François Mitterrand #8

Onglets principaux

Le fond sonore coule d'un transistor poussé à fond posé sur une pierre à eau récupérée bricolée montée là, au fond de la cour laminée par le soleil, juste à côté d'une pompe qui fonctionne toujours, elle va chercher son eau au bas du puits dont on voit bien la ronde marque et la trappe de visite, la pompe sera remplacée quelques temps plus tard par un robinet d'eau courante, elle restera on ne sait pas réellement pourquoi et depuis le haut-parleur une grille montent les voix des journalistes qui commentent la cérémonie pendant que tchac tchac la hache fend le bois pour la grand-mère et que l'on sue tellement que les yeux brûlent quand on oublie de s'éponger le front et que ça coule au creux de la paupière, dedans le poste ça parle de foule de liesses de service d'ordre de cris de hourras d'une rose qu'il porte comme une épée de Panthéon de très grands hommes qu'il visite il marche seul on dirait par moments qu'il est vraiment tout seul à écouter ce qu'ils racontent et tchac tchac la masse d'acier retombe sur le bois dans le fil c'est plus facile les morceaux sautent se fendent parfaitement tombent de part et d'autre de la souche lourde usée lacérée de traces laissées par cette hache et d'autres cela vous fait des décennies un souche à fendre on écoute ça ce très lointain moment cela n'arrête donc pas le président prend donc ses marques derrière les voix on en entend d'autres criant la liesse la liesse encore tous ces gens donc se tromperaient de temps à autre une gorgée d'eau elle est glacée remonte du puits a goût de terre avec une hache on pourrait sans doute l'arrêter celui qui marche seul comme sa rose mais c'est très loin et puis on sait que ces hommes-là sont protégés, jamais tout seul, c'est bien le moins, que peut-on faire, on est enfant et même enfant et donc insoupçonnable, avec une hache dans Paris, on finirait par se faire repérer, c'est un problème, on y pense bien, on a le temps, dans cette colère que l'on passe sur du bois sec depuis brûlé, et de longtemps.

Image : CactusbonesI love splitting woodCC BY

Licence Creative Commons