Plis entre plis #5

Onglets principaux

à suivre

Attracteurs étranges https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Atractor_Poisson_Saturne.jpg

J'y suis revenu évidemment : le peu que j'avais supporté lu au rempart du rayon m'avait suffit pour sentir le profond et ressentir peut-être qu'il y aurait quelque chose dont je pourrais faire mon miel même si pour tout vous dire je ne savais pas du tout comment relier cette langue-là, la rocaille qu'elle semait, tous ses pièges d'histoires, et mes histoires à moi qui étaient de mémoires, ce que j'appelais pompeusement recherches — quand j'y pense j'en ris, j'était surtout errant et furieux de parvenir à construire une logique sur ce tressaillement dedans, ces choses innommées et informes, ces sortes d'idées que les phrases tentent de faire tenir debout et qui ne sont, pour mes idées, que de vagues fumées — c'est cela qui illustrait cet article d'ailleurs que j'ai croisé à cette même époque dans ce CDI d'étrange forme posé comme ça au milieu de la cour du lycée où je faisais mon pion et qui, dans cette revue dont je sais qu'elle date juste d'avant la première guerre, la mondiale, celle du siècle d'avant, parlait donc des fractales (mais dans un numéro récent, qu'on se rassure) en se servant entre autres de l'image de la fumée d'une cigarette — dans les quelques pages glacées dont j'ai le souvenir intact comme j'ai celui du jour où j'ai tourné la page, un insecte dans l'ambre, j'ai découvert aussi les attracteurs étranges comme la dépendance sensitive aux conditions initiales et ces équations belles auxquelles je ne comprenais pas grand chose sinon qu'elles et tous ces concepts me faisaient un plein écho avec les lignes narratives de celui dont je découvrais la voix et plus tard le visage et ensuite chaque livres ou presque : happé j'ai décidé de m'attaquer à toutes les lignes de la longue liste qu'il y avait déjà en fin de livre sous le piège du même auteur, y retrouvant finalement mon souffle en m'accordant à celui de cet homme que j'inventais penché sur sa table avant de le découvrir mais plus tard écrivant près d'un acacia — un attracteur étrange, comment vraiment ne pas rester tout ébahi à tomber sur ces mots qui vous croisait la science et cette sorte de poésie ?

à suivre

Une première version de ce texte a été publiée
par l'Association des Lecteurs de Claude Simon
Merci à @cgenin pour l'invitation

Licence Creative Commons