Révisions pour « Une sorte de journal — 02 avril 2017 »

Onglets principaux

RévisionActions
dim, 04/02/2017 - 17:30 par dbourrion
Ceci est la révision publiée.
dim, 04/02/2017 - 17:29 par dbourrion
dim, 04/02/2017 - 17:28 par dbourrion
dim, 04/02/2017 - 17:25 par dbourrion
dim, 04/02/2017 - 17:24 par dbourrion

Une image et ta peau, d'arbre grandissant dessus ; ce que disent les lieux, la vue pleine du dehors, l'eau descendant au droit, je connais chaque pli ; des images et ma peau.

Il n'y avait rien et puis plus rien et même plus toi ; de mensonges à nouveau le jour, une habitude, on sape au coeur le réel ; l'oubli revient en avant-garde d'un été.

Flonflons au loin et puis au proche, de nuit un feu, j'ai pensé bas mais quelqu'un tire et puis après tu peux dormir, nul combat ici ; dévoration, l'éclaboussure au béton gris droit et hautain ; de la promenade je ne sais que dire qui puisse encore, limite de langue, limite des mots —  la poésie seulement dépasse dans son creusement.

Moisissures ; ô vous frères humains et décharnés de route mangée ; je sais que tu reviens des antipodes mais là m'aurais-tu oublié ?   

Un vide de l’âme, sereine, et à l’assaut trémière, bousculant le lézard.

Licence Creative Commons