Sardinia #56

(...) tournant un peu dans une ville paraissant s’oublier elle-même ne pas parvenir à être à la hauteur longeant des avenues pas déroulées pour les piétons nous les paysans ou presque sortis de Sardinia, État de New York, États-Unis, bien les seuls à traîner là à pied

Lieux #41

Ce sera la même boutique, on ne s'y attendait pas, rien n'a vraiment changé sinon le propriétaire un peu empâté maintenant et les outils qu'il utilise animant un énorme écran qui sans doute a remplacé les bacs où se révélaient les visages, on ne sait pas vraiment, on imagine qu'ils étaient quelque part alignés dans une chambre obscure dont l'ampoule rouge devait briller peut-être tard le soir,

Sardinia #55

(...) ressuscitant le lendemain et bis repetitas déboulant dans Atlanta sans avoir vu la ville venir pas de skyline pas de dentelles de béton fer vitres collées à l’horizon comme un poster grandeur nature

Lieux #40

On ira ensuite marcher parce que tout repas dominical tient sa conclusion dans la promenade vers laquelle en fait il ne fait que tendre, qui le justifie, ni plus, ni moins, et ce sera l'occasion de dérouler toute une litanie de noms, de points familiaux, géographiques, amoureux,

Sardinia #54

(...) ça semblait n’avoir aucune fin les motels les déjeuners on redémarrait bourrés de waffles de café de céréales de tout ce qu’on pouvait avaler en même temps que les truckers le reste du monde dormait encore sur le ruban il n’y avait que la Ford grise et les culs des camions

Sardinia #53

(...) fonçant maintenant sur Atlanta on pensait tous Coca on pensait Martin Luther King, Junior, on pensait J.O.

Lieux #39

C'est très exactement un monde entier de rêve que celui où l'on vit, un monde où il n'y a pas de place pour la réalité ou alors si peu, par petites touches, dans ces instants rares où l'on croit voir derrière le rideau des histoires des ombres qui bougent, des mouvements, quelques sourires parfois.

Lieux #38

On croise le très grand froid du soir avec sa figure mosaïque, ce patchwork qu'il est cousu de celles et ceux qui ne sont plus là, qui ne sont pas là, on rajoute un pull sur le pull, cela ne changera rien, le très grand froid du soir fait du dedans cette sorte d'effondrement qui brise toutes les murailles et nulle trompette n'a résonné,