Sardinia #25

(...) et le bitume nous emmenant au droit vers cette chose bouche ville grande ouverte pour nous avaler nous avalant gobant d’un coup sans que rien vraiment ne marque finalement la limite entre l’avant le maintenant la terre la ville la skyline di

Sardinia #24

(...) balayé par un matin dessinée gravée sur le soleil sortant du loin du lac presque mélancolique elle irréelle scintillante suspendue là une sorte d’immense libellule métallique et de verre rêvée réelle pourtant on le savait on la reconnaissait

Sardinia #23

(...) mais eux les trois venus de l’autre côté des grandes eaux vite oubliés laissés derrière à leur rêve d’Amérique pas vraiment le nôtre pas le temps le poids d’oublier le nôtre pas le temps de bavasser avec tous ceux qu’on croisait cet autre pa

Sardinia #22

(...) parce que ça aurait quand même compliqué légèrement j’euphémise le truc de se découvrir poursuivi par les cops feds machins alors que là pendant plusieurs jours nuits ça a été du beurre vers le Nord Chicago et rapidement une sorte de routine

Sardinia #21

(...) nos seuls arrêts étant d’aires de stations d’essence motels dont on ne savait pas encore qu’on allait en bouffer tant et tant qu’on ne pourrait plus mais c’est la suite la fin de l’histoire je la connais pas vous pas encore alors patience no

Pages

Licence Creative Commons