vases

Etre dans le mot mer / Brigitte Célérier

Être dans le mot mer, même s'il ne convient pas vraiment, l'avoir en soi, s'y perdre. Tâtonner un peu pour le raccord, avec ce qui fut familier – ce n'est ni l'océan battant la corniche entre Le Conquet et Saint Mathieu, ni la langueur iodée du ria entre murs de granit et hortensias, ni la mer de mes origines, jouant dans les anses rouges bordées de pins, ou léchant les rochers sous fleurs d'ail et dans l'odeur des crottes, ni la berceuse des barques échouées sur l'aute rive. Oublier - d'ailleurs, oui, cela venait par automatisme - en rester à ce qui est là de marin.

Pages

Licence Creative Commons